Nous connaître

CCLCCBilingualRectangleFRENCH.fw

Ce que nous faisons…

Nous poursuivons des démarches qui visent à appuyer notre proposition portant sur les tarifs et dividendes sur le carbone en tissant des liens amicaux avec nos représentants élus au palier fédéral, ce que nous faisons dans le respect, l’appréciation et la gratitude pour leur service.

Nous rédigeons des lettres au rédacteur et des articles d’opinion et rencontrons les membres de comités de rédaction afin d’obtenir leur appui.

Nous contribuons à la préparation de présentations et à la présence de kiosques dans le cadre d’événements afin de promouvoir le LCC et initier d’autres personnes à notre proposition portant sur les tarifs et dividendes sur le carbone.

Nous appuyons nos sections bénévoles par l’entremise de conférences téléphoniques mensuelles et encadrons les responsables de ces sections à l’aide de conférences téléphoniques régulières ainsi qu’un réseau de personnes qui sont disposées à les aider.

Ce que nous croyons…

Les politiciens ne sont pas à la source de la volonté politique; ils y répondent. Nous croyons que les citoyens qui sont bien entrainés et organisés au sein de leur circonscription et qui ont accès à un système d’appui solide peuvent sans aucun doute avoir un impact sur le processus politique.

Le respect envers tous les points de vue est essentiel, même ceux des gens qui s’opposent à nous.

En fonction de ce que les spécialistes du climat et les économistes nous disent, nous croyons que les tarifs et les dividendes sur le carbone représentent la meilleure première étape dans le but de réduire les émissions des gaz à effet de serre et d’atténuer les impacts des changements climatiques.

Toute politique se fait à l’échelle locale. Ainsi, nous construisons le vouloir pour un monde où il fait bon vivre en établissant des liens localement avec nos politiciens, les chefs de file communautaires et les médias locaux tout en éduquant notre communauté. Les ressources que vous trouverez ci-jointes vous permettront de débuter le travail au sein de votre communauté:

Valeurs et principes fondamentaux

Valeurs et principes fondamentaux

Le Lobby climatique des citoyens est une organisation non partisane à but non lucratif. Ce mouvement populaire de base s’inquiète du changement climatique et vise les politiques nationales reliées au changement climatique.

Focus

Nous portons attention à une solution au problème climatique. Selon nous, la meilleure solution est d’imposer au niveau national un frais sur les émissions de carbone. Nous croyons que cette stratégie représente la méthode la plus efficace pour effectuer un impacte maximale dans la lutte contre le changement climatique. Nous comprenons que cette strategie ne sera pas suffisante pour résoudre le problème dans son ensemble. Nombreux sont ceux qui recherchent une solution au problème climatique. Quoique nous apprécions leurs contributions, nous tentons de minimiser les distractions et portons notre pleine attention sur l’instauration d’un prix sur le carbone. Une fois que nous atteignions cet objectif, nous aborderons la prochaine des plus percutantes solutions.

Optimisme

Nous croyons dans la démocratie, dans la bonté des gens. Optimistes, nous sommes convaincus que nous pouvons améliorer notre sort et que nous réussirons à surmonter les obstacles afin d’arriver à une solution. Les efforts que nous déployons portent fruit. Ensemble, nous formons une communauté qui s’offre l’un l’autre le confort et le soutien tout en s’amusant et en travaillant ensemble.

Relations

Nous approchons les gens avec générosité et l’appréciation, la reconnaissance et le respect vont de soi. Nous sommes à l’écoute les uns des autres. Nous dénichons nos valeurs communes et nous cherchons à comprendre nos propres biais. Nous sommes honnêtes et fermes. Quoique nous  reconnaissons que la pétition occupe une place importante, nous visons le consensus car nous croyons que ce dernier apportera un changement durable. Notre approche constructive nous permet de sauvegarder des relations harmonieuses avec tous les partis politiques. Ces derniers nous disent tous qu’ils sont sincèrement heureux de nous voir.

Intégrité

Nous sommes prêts à contribuer et nous faisons nos recherches. Nous sommes toujours à l’heure pour les réunions. Notre approche est bien réfléchie et complète. Nous consultons les experts et nous recourons aux données. Nous sommes ouverts aux nouveaux renseignements; en fait, nous solicitons des opinions contradictoires. Dans l’esprit d’amélioration, nous affinons nos solutions. Nous faisons un suivi lorsqu’on nous le demande. Nous persistons.

Pouvoir politique

Nous utilisons nos voix pour se faire entendre. Ce simple geste nous transforme de spectateurs en citoyens engagés. Voilà la véritable nature de la démocratie. Nous sommes animés par les bénévoles et nous avons confiance en eux de prendre des décisions importantes et de développer des produits qui sera apprécié par les membres du Lobby climatique des citoyens.

Organisation non partisane

Notre  groupe est ouvert à tous qui désirent sincèrement faire face au défit de résoudre le problème du changement climatique. Peu importe votre orientation politique, peu importe votre métier. Qui que vous soyez, quel que soit l’endroit d’où vous venez,  vous êtes tous les bienvenus dans ce groupe. Nous travaillons avec tous les représentants élus et les chefs communautaires et nous voyons en tous un allié potentiel.

La proposition de prélèvement et de dividende carbone

Une solution: La proposition de prélèvement et de dividende carbone

Constatations proposées :

  1. Causalité : Attendu que le poids de la preuve scientifique indique que les émissions de gaz à effet de serre issues notamment de la consommation de combustibles fossiles provoquent une élévation de la température mondiale;
  1. Atténuation (retour à une concentration égale ou inférieure à 350 ppm) : Attendu que le poids de la preuve scientifique indique également qu’il faudra réduire la concentration atmosphérique actuelle de plus de 400 parties par million (« ppm ») de dioxyde de carbone (CO2) à une concentration égale ou inférieure à 350 ppm de CO2 pour permettre à la planète de demeurer dans un état similaire à celui dans lequel la civilisation s’est développée et où la vie terrestre s’est adaptée;
  1. Mise en danger : Attendu que d’autres hausses des températures mondiales constituent une menace imminente et sérieuse pour la santé humaine, l’environnement naturel, l’économie et la sécurité nationale, et donc un risque inacceptable de conséquences catastrophiques pour la civilisation;
  1. Avantages partagés : Attendu que les mesures proposées dans cette loi seront avantageuses pour l’économie, la santé humaine, l’environnement et la sécurité nationale en raison des progrès technologiques accomplis dans le domaine de l’énergie propre et des réductions des polluants autres que les gaz à effet de serre, et ce, même en ne prenant pas en considération les températures mondiales;
  1. Avantages des prélèvements carbone : Attendu que les prélèvements carbone sur les combustibles fossiles mis en vigueur progressivement (1) constituent le mécanisme le plus efficient, le plus transparent et le mieux adapté pour entraîner une transition effective et équitable vers une économie de l’énergie propre; (2) stimuleront l’investissement dans les technologies liées à l’énergie verte parce qu’ils garantissent la perte de l’avantage concurrentiel des combustibles fossiles en matière de prix sur l’énergie propre en 10 ans; (3) offrent à toutes les entreprises des mesures incitatives convaincantes pour accroître leur efficacité énergétique et réduire leur empreinte carbone afin de conserver leur capacité concurrentielle; (4) procurent aux foyers une mesure d’encouragement pour les inciter à réduire leur utilisation de carbone;
  1. Dividendes mensuels équitables par personne : Attendu que le versement à chaque Canadien, tous les mois, de dividendes équitables (ou « ristournes ») provenant des prélèvements carbone fera en sorte que les familles et les particuliers disposeront des moyens nécessaires pour acquérir l’énergie dont ils ont besoin pendant la période de transition vers une économie de l’énergie propre et que les dividendes stimuleront l’économie;

Par conséquent, la loi suivante est promulguée par la présente :

  1. Perception des prélèvements carbone/fonds fiduciaire des prélèvements carbone : Dès le 1 juillet 20XX, il sera imposé un prélèvement carbone sur tous les combustibles fossiles (pétrole, gaz naturel et charbon) à leur point de vente. Des augmentations de prix annuelles auront lieu jusqu’à ce que la production totale des émissions de CO2 canadienne ait décliné à 10% du niveau de production des émissions de CO2 en 1990. Tous les cinq ans, le ministre des finances, en partenariat avec le ministre de l’environnement, conduira une recherche sur les impacts économiques et environnementaux du frais sur le carbone afin de déterminer si une hausse du taux d’augmentation annuelle de 10$/la tonne de CO2 est nécessaire pour que le Canada atteigne ses objectifs à court terme de réduction des gaz à effet de serre. Cependant, en aucun cas le prix de la hausse annuelle du frais de carbone ne pourra être inférieure à 10$, et ce, jusqu’à ce que l’objectif de 10% des émissions produites en 1990 n’ait été atteint.L’Agence du revenu du Canada percevra les prélèvements. Ce jour-là, le prélèvement devra être de l’ordre de 15 $ par tonne d’émissions d’équivalent CO2 et donnera lieu à des charges identiques pour chaque tonne potentielle d’émissions d’équivalent CO2 liées à chaque type de combustible. Ressources naturelles Canada devra proposer et promulguer des règlements qui prévoient d’autres prélèvements d’équivalent CO2 pour d’autres gaz à effet de serre, comme le méthane, l’oxyde de diazote, l’hexafluorure de soufre, les hydrurofluorurocarbones (HFC) émis en tant que sous-produit, les tétrafluorométhanes et le trifluorure d’azote. L’Agence du revenu du Canada percevra également les prélèvements imposés sur d’autres gaz à effet de serre. Tous les prélèvements, d’abord versés dans le fonds fiduciaire des prélèvements carbone, feront l’objet d’une remise intégrale aux foyers canadiens, comme il est mentionné plus bas.
  1. Paiements mensuels de dividendes sur une base égalitaire: Les revenus collectés par les frais de carbone seront distribués en versements mensuels égalitaires à chaque Canadien (½ pour les enfants de moins de 18 ans avec une limite de deux enfants par famille);
  2. Assurance que l’énergie propre deviendra concurrentielle en 10 ans : La hausse annuelle du prélèvement carbone, qui comprend d’autres gaz à effet de serre, sera d’au moins 10 $ par tonne d’équivalent CO2 chaque année, pour faire en sorte que l’énergie liée aux combustibles fossiles perde son avantage concurrentiel en matière de prix par rapport aux technologies liées à l’énergie propre dont nous disposons aujourd’hui, à savoir, pour le moins, l’énergie éolienne et l’énergie solaire industrielle, 10 ans après la date de promulgation. Chaque année, Ressources naturelles Canada déterminera s’il est nécessaire d’appliquer une hausse supérieure à 10 $ par tonne pour atteindre les objectifs du programme. Les hausses annuelles de prix d’au moins 10 $ par tonne perdureront jusqu’à l’atteinte d’une réduction de 10 % des émissions canadiennes d’équivalent CO2 par rapport aux émissions de 1990.
  1. Ajustements frontaliers : Afin que les produits de fabrication canadienne conservent leur capacité concurrentielle à l’échelle nationale et internationale, des tarifs douaniers équivalents aux prélèvements carbone seront appliqués aux produits qui entreront au Canada en provenance de pays sans mesures équivalentes aux prélèvements carbone/prix carbone. Des ristournes équivalentes aux prélèvements carbone permettront de réduire le prix des exportations vers ces pays et feront en sorte que les produits canadiens y demeurent concurrentiels. Le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement établira le montant des ristournes et des exemptions, le cas échéant.
  1. Usage direct de l’essence: L’usage direct de carburant par un producteur ou un importateur sera sujet au frais de carbone comme si ce carburant était vendu;
  1. Émission de sources de carburants non-fossiles: Le ministre des finances, en partenariat avec le ministre de l’environnement, développera un programme d’évaluation des procédures afin que tous les gaz à effet de serre déjà quantifiables qui ne proviennent pas de la combustion de carburants fossiles (comme la libération de méthane) deviennent aussi sujets au frais de carbone, et ce, basé sur leur potentiel équivalent de production de gaz à effet de serre à celui du CO2;
  1. Suppression progressive des subventions pour les frais de carburants fossiles : Toutes les subventions existantes pour les frais de carburants fossiles, incluant notamment les crédits d’impôt et les encouragements fiscaux, seront supprimées progressivement dans les cinq ans suivant la promulgation;
  1. Moratoire sur les nouvelles centrales au charbon ou l’agrandissement de ce type de centrales: La date de promulgation marquera la fin de toute autorisation, construction ou exploitation de nouvelles centrales au charbon. De même, aucun agrandissement de la capacité d’une centrale au charbon existante ne sera autorisé, entrepris ou exploité; La construction ou la mise en marche d’une centrale au charbon autorisée plus tôt sera interrompue.
  1. Conclusion de traités : Le gouvernement du Canada cherchera à conclure des traités avec d’autres pays qui encouragent l’adoption de programmes de la même nature que ceux prévus dans cette loi, en vue de réduire le CO2 et l’émission d’autres gaz à effet de serre.

Une solution: La proposition de prélèvement et de dividende carbone (pdf)

 

Pétition parlementaire

Pétition parlementaire pour le prélèvement et le dividende carbone

Lettre ouverte au gouvernement du Canada

open letter banner2.fw

Compter mon entreprise / organisation. Nous voulons signer maintenant.
Count my business/organization. We want to sign now.

Lettre ouverte au gouvernement du Canada
Nous nous tenons d’abord à féliciter le gouvernement du Canada qui annonçait récemment un tarif national sur le carbone, unissant ainsi toutes les provinces et tous les territoires à l’aide d’un tarif minimal et croissant. Il s’agit d’une étape importante qui appuiera le Canada dans sa transition vers une économie axée sur l’énergie propre.

Le Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques du gouvernement lui permet d’ailleurs au Canada de reconnaître que cette transition peut engendrer à une économie forte, diversifiée et compétitive.

Toutefois, le gouvernement fédéral ne s’est engagé à accroitre les tarifs en question que pour cinq années. Le fait de ne pas savoir si ces tarifs continueront à augmenter au-delà de l’an 2022 rend difficile la planification à long terme pour les entreprises canadiennes. De plus, un engagement de cinq ans n’est certainement pas suffisant pour permettre au Canada de réduire ses émissions de gaz à effet de serre dans le but d’atteindre son objectif visant la cible de 30 pourcent de moins qu’en 2005, et ce, d’ici 2030.

Par conséquent, nous demandons au gouvernement du Canada de prolonger l’augmentation des tarifs jusqu’en 2030.

En outre, nous croyons que le gouvernement fédéral doit être plus clair afin de s’assurer que le plan portant sur le prix national du carbone s’applique à toutes les industries. En effet, l’exclusion de tarifs sur le carbone pour certains secteurs représente un fardeau supplémentaire pour certaines industries au détriment d’autres et affaiblit l’engagement du Canada en matière de climat. Un tarif exhaustif applicable aux têtes de puit et aux points d’arrivée des produits importés de toutes les provinces réduira efficacement les émissions des gaz à effet de serre du Canada tout en fournissant des incitatifs puissants pour l’investissement, menant ainsi à une économie de l’énergie propre.

Nous exhortons le gouvernement d’imposer des ajustements fiscaux aux frontières; cette mesure mènera à des changements, encourageant les juridictions qui n’imposent pas de tarifs sur le carbone à devenir plus responsables et respectueuses de l’environnement tout en permettant à notre économie nationale de fonctionner sur un pied d’égalité au sein du marché mondial.

Le Canada peut réduire ses émissions de gaz à effet de serre de façon significative, devenant ainsi un véritable chef de file de l’économie de l’énergie propre. La prolongation de l’augmentation des tarifs jusqu’en 2030, l’inclusion de toutes les industries et les ajustements fiscaux aux frontières sont des mesures qui permettront au Canada d’assurer le maintien d’une économie forte, diversifiée et compétitive tout en inspirant les autres pays à suivre dans ses pas.

Nous vous prions d’accepter nos salutations les plus sincères.

 

Images éducatives

francais dividend cheque updated to 2019.fw


Cliquez ici pour la version bilingue des dessins animés.


 

Notre dessin animé sur la bourse de carbone est en format PDF.


toutlemonde.fw_


french postcard 2019.fw

 

nationally integated french onw.fw

Cette carte postale existe en format PDF