Open Letter – 2017 – Lettre ouverte

Compter mon entreprise / organisation. Nous voulons signer maintenant.
Count my business/organization. We want to sign now.

La lettre française suivra

 

Open Letter to the Government of Canada:

We applaud the Canadian government for announcing a national price on carbon, uniting all provinces and territories with a minimum and rising fee. This is an important step to help Canada in its transition to a clean energy economy.

In its Pan-Canadian Clean Growth and Climate Plan, the government recognizes that this transition can result in a strong, diverse and competitive economy.

However, the Federal government has committed to increasing the fee for only five years.  Not knowing if the fee will continue to rise beyond 2022 makes planning difficult for Canadian businesses that need to take a longer view.  Also a five year commitment is not enough to meet Canada’s goal of reducing greenhouse gas emissions to 30 percent below 2005 levels by 2030.

We call on the Canadian government to extend the rising fee to year 2030.

In addition, there must be clarity from the federal government on the comprehensiveness of the national carbon price plan. Excluding some sectors from a carbon tax unfairly burdens certain industries more than others, and undermines Canada’s climate commitments.  A comprehensive fee applied at the wellhead and point of entry for import in all provinces will most effectively reduce Canada’s greenhouse gas emissions while providing powerful incentives to invest in the clean energy economy.

We also urge our government to impose border tax adjustments.  Such a measure would affect change by incentivizing non-carbon-taxing jurisdictions to become more environmentally responsible while helping our national economy establish an equal footing in the global market.

Canada can significantly reduce greenhouse gas emissions by becoming a world leader in the clean energy economy.  Extending the rising fee to 2030, ensuring comprehensive coverage, and imposing border tax adjustments will help ensure a strong, diverse and competitive economy inspiring other countries to take Canada’s lead.

Lettre ouverte au gouvernement du Canada
Nous nous tenons d’abord à féliciter le gouvernement du Canada qui annonçait récemment un tarif national sur le carbone, unissant ainsi toutes les provinces et tous les territoires à l’aide d’un tarif minimal et croissant. Il s’agit d’une étape importante qui appuiera le Canada dans sa transition vers une économie axée sur l’énergie propre.

Le Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques du gouvernement lui permet d’ailleurs au Canada de reconnaître que cette transition peut engendrer à une économie forte, diversifiée et compétitive.

Toutefois, le gouvernement fédéral ne s’est engagé à accroitre les tarifs en question que pour cinq années. Le fait de ne pas savoir si ces tarifs continueront à augmenter au-delà de l’an 2022 rend difficile la planification à long terme pour les entreprises canadiennes. De plus, un engagement de cinq ans n’est certainement pas suffisant pour permettre au Canada de réduire ses émissions de gaz à effet de serre dans le but d’atteindre son objectif visant la cible de 30 pourcent de moins qu’en 2005, et ce, d’ici 2030.

Par conséquent, nous demandons au gouvernement du Canada de prolonger l’augmentation des tarifs jusqu’en 2030.

En outre, nous croyons que le gouvernement fédéral doit être plus clair afin de s’assurer que le plan portant sur le prix national du carbone s’applique à toutes les industries. En effet, l’exclusion de tarifs sur le carbone pour certains secteurs représente un fardeau supplémentaire pour certaines industries au détriment d’autres et affaiblit l’engagement du Canada en matière de climat. Un tarif exhaustif applicable aux têtes de puit et aux points d’arrivée des produits importés de toutes les provinces réduira efficacement les émissions des gaz à effet de serre du Canada tout en fournissant des incitatifs puissants pour l’investissement, menant ainsi à une économie de l’énergie propre.

Nous exhortons le gouvernement d’imposer des ajustements fiscaux aux frontières; cette mesure mènera à des changements, encourageant les juridictions qui n’imposent pas de tarifs sur le carbone à devenir plus responsables et respectueuses de l’environnement tout en permettant à notre économie nationale de fonctionner sur un pied d’égalité au sein du marché mondial.

Le Canada peut réduire ses émissions de gaz à effet de serre de façon significative, devenant ainsi un véritable chef de file de l’économie de l’énergie propre. La prolongation de l’augmentation des tarifs jusqu’en 2030, l’inclusion de toutes les industries et les ajustements fiscaux aux frontières sont des mesures qui permettront au Canada d’assurer le maintien d’une économie forte, diversifiée et compétitive tout en inspirant les autres pays à suivre dans ses pas.

Nous vous prions d’accepter nos salutations les plus sincères.