Science fondamentale

 
1. le CO2 emprisonne la chaleur;
 
2. la concentration de CO2 est en hausse;
 
3. nous avons consommé deux fois plus de combustibles fossiles que ce qui est nécessaire pour causer l’élévation observée (le reste s’est retrouvé dans l’océan et en provoque l’acidification).
 
Nous connaissons la véracité du premier fait depuis plus de 150 ans (depuis 1859), grâce aux travaux du scientifique irlandais John Tyndall qui a bloqué du CO2 dans un tube, y a fait pénétrer de la lumière et a découvert que la température était plus élevée en présence de CO2[1, 2]. Le deuxième fait est avéré par des évaluations directes effectuées à l’aide de la courbe de Keeling, qui enregistrent actuellement 400 ppm de CO2 dans l’atmosphère, une hausse par rapport aux 317 ppm enregistrées en 1958, au début des évaluations[3, 4]. Nous sommes au courant du troisième fait par le truchement des comptables des sociétés pétrolières, gazières et charbonnières. Ces sociétés consignent leurs ventes et, en supposant que tout le combustible vendu est consommé (une bonne hypothèse), vous aboutissez à une quantité suffisante de CO2 fossile dans l’atmosphère pour obtenir le double de la hausse observée[5, 6]. Ces trois faits sont d’une telle évidence qu’ils étaient manifestes dès 1895, année où le chimiste Svante Arrhenius a commencé à prédire une élévation de la température entraînée par les ajouts de CO2 dans l’atmosphère occasionnés par les activités anthropiques[7].
 
1. « John Tyndall (1820-1893) ». NASA Earth Observatory. Dernière consultation : 10 janvier 2011. URL : www.earthobservatory.nasa.gov/Features/Tyndall/
 
2. James Rodger Fleming (2005). Historical Perspectives on Climate Change. Oxford University Press. p. 69–70. Disponible en ligne
 
3. R. F. Keeling, S. C. Piper, A. F. Bollenbacher et S. J. Walker, « Scripps CO2 Program ». Dernière consultation : 24 mai 2013. URL : http://scrippsco2.ucsd.edu.
 
4. Lisa Welp et Ralph Keeling. « Now What? ». 20 mai 2013. The Scripps Institution of Oceanography at UC San Diego. Dernière consultation : 24 mai 2013. URL : http://keelingcurve.ucsd.edu/now-what/
 
5. Boden, T.A., G. Marland et R.J. Andres. 2009. Global, Regional, and National Fossil-Fuel CO2 Emissions. Carbon Dioxide Information Analysis Center, Oak Ridge National Laboratory, U.S. Department of Energy, Oak Ridge, Tenn., U.S.A. DOI 10.3334/CDIAC/00001. Disponible en ligne, à : http://cdiac.ornl.gov/trends/emis/overview_2006.html.
 
6. Sabine CL, Feely RA, Gruber N, Key RM, Lee K, Bullister JL, Wanninkhof R, Wong CS, Wallace DWR, Tilbrook B, Millero FJ, Peng TH, Kozyr A, Ono T, Rios AF. 2004. « The Oceanic Sink for Anthropogenic CO2 ». Science, vol. 305. p 367-371
 
7. « Svante Arrhenius (1859-1927) ». NASA Earth Observetory. Dernière consultation : 24 mai 2013. URL : www.earthobservatory.nasa.gov/Features/Arrhenius/arrhenius_2.php 

 

Retourner à la page de communiqu'éclairs